La Calandreta dau Clapàs de Montpellier est issue d'une association créée en 1981, regroupant des occitanistes et des sympathisants qui militent pour la préservation de la langue occitane.

Au printemps 1982, ils décident d'ouvrir une école maternelle, rue du Pont-Juvénal à Montpellier, dans des locaux prêtés par l'Institut des Etudes Occitanes (IEO). C’est la deuxième Calandreta créée en France, après celle de Pau, née en 1979. Au départ, l'école accueille seulement trois enfants, puis huit enfants l'année d'après.

La situation de l'école est alors très difficile et précaire. Les enseignants participent à toutes les tâches, de l'accueil des enfants à la préparation des repas de la cantine, en passant par le ménage de l'école.

Les conventions avec l'Education Nationale ne sont pas à la hauteur des attentes des fondateurs. La survie et le développement de l'école dépendent alors essentiellement des subventions attribuées par des élus locaux. Cependant, l'école continue de croître et accueille de plus en plus d'enfants dont les parents sont motivés par la pédagogie alternative, la langue et la culture régionale et le bilinguisme pratiqué.

En 1986, la Calandreta dau Clapàs ouvre une classe de primaire lors de son installation dans le quartier Figuerolles, où elle se situe encore aujourd'hui. Une convention signée entre la Calandreta dau Clapàs et la mairie de Montpellier lui permet de bénéficier de locaux plus grands et de la mise à disposition de personnels.

En 1990, un accord avec le Ministre de l'Education Nationale, Lionel Jospin, vient soulager financièrement les Calandretas, mais ne reconnaît pas leur développement qui malgré tout continue de se poursuivre. En 1994, un grand pas est franchi, avec l’aide d’un autre ministre, François Bayrou : les Calandretas signent un contrat d’association avec l’Etat, qui prévoit la titularisation des enseignants et la reconnaissance du développement des écoles bilingues.

Aujourd'hui la Calandreta dau Clapàs de Montpellier accueille environ 160 élèves, de la maternelle au CM2.